Boucle Dore
Saint-Éloy-la-Glacière

Boucle Dore

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Le Parc Naturel Régional Livradois-Forez, pays de l'herbe et de l'arbre, vous promet un séjour inoubliable entre vallons et crêtes.
Dans un univers coloré de vert, le Livradois-Forez révèlera ses beaux détours: forêts, buttes volcaniques, châteaux, vallée glacières, mais aussi sentiers étroits et rocailleux, pelouses d'altitude. Osez grimper à l'assaut des territoires d'estives, sur les landes solitaires des Hautes-Chaumes, là où vous pourrez pousser la porte des jasseries et vous laisser conter l'histoire du pays.

Les 6 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Pic noir

    Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, facilitant la préhension des troncs et des branches. La queue possède des rectrices cornées très rigides et pointues qui leur servent de point d'appui bas pour le corps dans leur station verticale le long d'un tronc ou d'une branche. Ils ont un bec droit, tronqué et tranchant à son extrémité. Ils s'en servent pour creuser le bois mort ou vivant pour trouver leur nourriture ou creuser leur loge de nidification. 

    C'est le plus grand des pics (46 cm). Aisément reconnaissable par sa couleur entièrement noire, avec une calotte rouge vif s'étendant du front jusqu'à l'arrière de la nuque chez le mâle, la femelle pour sa part présentant seulement une tache rouge à l'arrière de la calotte. La langue des pics est effilée, très longue, visqueuse et pourvue de nombreux corpuscules de tact, dont l'extrémité petite, plate et pointue, est ornée de petits crochets. Elle peut être projetée loin en avant. Leurs tarses sont courts et les doigts pourvus d'ongles solides et recourbés. Deux sont dirigés en avant et deux en arrière, ils leur permettent de grimper facilement aux arbres tout en prenant appui sur les plumes de la queue, excessivement robustes.
  • Faune

    Petite chouette de montagne

    Les chouettes et hiboux occupent un assez large choix d’habitats. Certains sont exclusivement forestiers, comme la hulotte et la Chouette de Tengmalm qui nichent dans des cavités arboricoles, bien souvent pourvues par les pics. D’autres espèces sont plus anthropophiles, ou du moins ne dédaignent pas vivre dans ou en périphérie de nos villes et villages.
    Les petites chouettes de montagne que sont la chouette de Tengmalm et la chevêchette d’Europe, bien plus discrètes sont aussi présente dans les sapinières d’altitudes, leurs mœurs crépusculaires ou nocturnes et leur grande discrétion leur ont longtemps permis de passer inaperçues.

    Les rapaces nocturnes sont avant tout des consommateurs de micro-mammifères. Tout n’est qu’une question de taille cependant, le Grand-duc a un régime alimentaire assez varié (petits mammifères, oiseaux, batraciens…), tandis que le Petit-duc jette plus particulièrement son dévolu sur les insectes. Cette propension à la chasse de micro-mammifères (rat, souris, mulot, musaraigne, loir, lérot, etc.) est un précieux auxiliaire d’ailleurs pour les scientifiques s’intéressant à ces animaux : la récolte puis l’analyse des ossements présents dans les pelotes de réjection des rapaces est une des méthodes les plus utilisées d’inventaire.
  • Pastoralisme

    Jasserie du Grand Genévrier et Jasserie du Coq Noir

    Le Jas, domaine féminin, s'organisait autour de l'activité fromagère. Les trois traites quotidiennes permettaient à la mère de famille de fabriquer la fameuse fourme. Enfants et personnes âgées venaient en renfort de "la mère", mais s'occupaient du gardiennage du troupeau. 

    La jasserie du Coq Noir : Depuis 2006, la Jasserie est gérée par l'association Sur les traces du coq noir. Au fil des années, les membres de l'association ont su développer de multiples activités autour de la gestion du patrimoine et de l'éducation à l'environnement. 

    L'association vous propose désormais des repas foreziens, une des produits locaux, un espace muséographique, des spectacles et concerts, des balades nature, un jeu de piste...
  • Faune

    Busard Saint-Martin

    Un peu plus petit que le Busard des roseaux, mais sa queue est plus large et son extrémité plus arrondie. Le plumage du mâle est très clair avec un large croupion blanc. L'extrémité des ailes est noire. Se distingue du Busard cendré par l'absence de bande noire sur le dessus et le dessous des ailes. Femelle ou immature, le dessus est brun sombre avec le dessous jaunâtre rayé. Confusion possible avec la femelle ou immature.
  • Faune

    Renard

    Sa tête mesure en moyenne 60 cm de long avec un corps d’environ 90 cm et une queue de 40 à 60 cm. A taille adulte, son poids peut atteindre 11 kg. Il s’agit de la plus grande et grosse espèce du genre Vulpes. En France, les mâles mesurent 110 cm de long pour un poids de 6 kg alors que les renardes sont légèrement plus petites et plus légères. Ils atteignent les 40 cm au garrot.

    Le renard roux ressemble plus ou moins à un chien avec un corps allongé et de courtes pattes pour une queue très touffue. Ses oreilles mesurant 8 à 15 cm de long sont pointues et son museau est particulièrement allongé. Il est généralement d’un roux vif avec le bout de la queue, la gorge et le ventre blanc. Cependant il n’est pas rare de voir des individus noir foncé, totalement bruns ou partiellement beiges.

    Son pelage dorsal est bien épais l’hiver et pendant les saisons estivales, il tend souvent à perdre sa couleur rousse pour une teinte plus claire. Le dos de ses oreilles ainsi que ses pattes sont la plupart du temps noires. Ses pattes postérieures, petites et fragiles, sont munies de griffes semi-rétractiles.
    Sa mâchoire est puissante et comporte 42 dents très dures et aiguisées lui permettant de déchiqueter ses proies. On note 20 dents sur la partie supérieure de la mâchoire et 22 sur la partie inférieure. Les pupilles de ses yeux sont verticales.

    C’est un animal plutêt nocturne ou crépusculaire très discret. Durant la nuit le renard chasse des petits mammifères comme des mulots, campagnols, des écureuils ou encore des lapins ou de petits lièvres. Il est omnivore et peut s’alimenter de glands, de charognes, de déchets, d’amphibiens, d’oiseaux nichant à terre, de rongeurs comme le ragondin, d’insectes ou encore même de fruits. Sa vue est particulièrement développée pour cette vie nocturne, en effet le renard roux possède une membrane supplémentaire qui réfléchit la lumière lui permettant ainsi de doubler l’intensité lumineuse de ce qu’il voit. Enfin et surtout, son ouïe est très développée et lui permet d’entendre un lombric rampant sur le sol.

  • Faune

    Hermine

    L’Hermine est mince et souple comme la belette, à qui elle ressemble beaucoup. Elle s’en distingue par sa taille plus grande, sa queue proportionnellement plus longue et toujours noire au bout, et par une ligne de démarcation nette entre le brun-roux du dessus et le blanc du dessous. La longueur totale du corps est, pour le mâle,de 16 à 31cm, avec une queue de 6 à 12cm pour la queue. Le poids d’un mâle varie de 130 à 445 g et celui de la femelle de 130 à 280 g.

    L’hermine habite une bonne partie de l’Europe, n’évitant que les parties plus méditerranéennes, donc les plus chaudes. Inversement, elle est tout à fait à son aise dans les régions froides et les montagnes. Son terrain de chasse couvre de 10 à 100 hectares en fonction de la densité de ses proies, essentiellement des campagnols du genre Arvicola et les lapins, avant l’épizootie de myxomatose qui a bien failli la faire disparaître indirectement. Elle est plutôt nocturne en hiver et diurne en été. 

    La durée de vie moyenne est de 1an et demi, 10 ans maximum

    En dehors de la période de rut, les mâles et les femelles défendent des territoires distincts où se trouvent 2 à 10 gîtes. Pendant le rut, les femelles restent dans le leur, mais les mâles se déplacent, leur domaine vital recouvrant les territoires de plusieurs femelles. Les vieux mâles vont loin à la recherche des femelles, les jeunes essayent de s’accoupler avec une femelle. En automne, une femelle peut chasser avec 5 à 8 jeunes déjà grands.

Météo


Profil altimétrique


Lieux de renseignement

MAISON DU TOURISME DU LIVRADOIS-FOREZ

Maison du Parc, 63880 Saint-Gervais-sous-Meymont

https://www.vacances-livradois-forez.com/+33 (0)4 73 95 76 19

En savoir plus


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
50